Rechercher
  • Jérémie Coinon

Atteindre ses objectifs : Les 5 secrets de Robin des bois !



Vous en êtes où de vos bonnes résolutions ?


Nous sommes le 14 février 2020. Cela fait déjà un mois et demi que l’année a commencé. Le temps passe vite n’est ce pas ?


Dites moi, avez vous pris des bonnes résolutions pour cette année ? Vous vous en souvenez ? Juste par curiosité : vous en êtes où aujourd’hui ? Vous avancez bien sur vos résolutions ? Vous avez fait beaucoup de progrès ? …


Ou peut-être faites vous partie de cette immense majorité des personnes qui ont déjà laissé tomber leurs bonnes résolutions. Chaque année c’est pareil. Pourtant vous le savez bien, il n’y a pas de changement durable sans action consistante. Mais bon, tant pis pour 2020, on rééssaiera en 2021 !




Il y a en plus un côté destructeur et stressant à poser ces bonnes résolutions. Dans son livre “Kilomètre zéro”, Maud Ankaoua pose une analyse intéressante de notre perception des objectifs :

“Notre obsession du résultat engendre notre peur de l’échec. Nous souffrons de l’incertitude jusqu’au moment fatidique : soit nous atteignons notre but, en fixons un suivant et nous inquiétons de nouveau, soit nous n’y arrivons pas et nous effondrons dans les affres du naufrage en renforçant l’idée de notre faible valeur. L’objectif devient donc un traumatisme”.

Alors comment faut-il faire ? Arrêter totalement de se fixer des objectifs et se laisser aller au gré des événements de la vie ?


Le problème avec cette approche comme le dit mon pote Sénèque c’est que

“Nul vent n’est favorable à celui qui ne sait pas où il va.”

Alors imaginez ce qu’il se passe quand la tempête approche !


Il vous faut donc des objectifs dans la vie. Mais comment faire pour les apprécier, pour en faire des alliés qui nous tirent vers le haut plutôt que des boulets stressants qui nous font craindre l’échec ?


Qu’est ce qu’un objectif ?


Il est important de parler la même langue pour se comprendre. Selon la définition du Larousse, un objectif est :

"un résultat, un but, une cible que quelqu'un ou quelque chose doit atteindre."

L’objectif c’est donc le point jaune au centre de la cible, le mille !


J'aime utiliser cette métaphore du tireur à l'arc : Lorsque l'archer veut mettre sa flèche dans le mille, il regarde intensément le centre de sa cible qui correspond à son objectif. Une fois sa cible visée, il se concentre ensuite sur tout ce qu'il peut faire qui lui permettra d'atteindre son objectif : sa respiration, le relâchement de ses épaules, l'alignement de ses bras et de son arc, bref toutes les actions concourant à la bonne réussite de son objectif. En restant focalisé sur ses actions plutôt que sur la cible il augmente ses chances de réussir.


Le plus important dans cette métaphore arrive maintenant :


Sur les nombreux tirs que fait l’archer, rares sont ceux qui vont dans le mille.

S’il y a une chose à retenir de cet article c’est bien celle-ci : L’important n’est pas d’atteindre son objectif, mais de s’en rapprocher de plus en plus ! En considérant l’objectif comme un cap à suivre plutôt que comme un résultat à gagner sous peine d’être mille fois maudit, vous relâchez le stress de votre échec potentiel.


D’ailleurs en parlant d’échec, j’ai toujours en tête cette petite phrase :

“La seule manière d’échouer, c’est d’abandonner en n’ayant rien appris.”

Donc voilà, vous pouvez vous détendre, si vous faites 50 points au premier tir, vous pourrez vous rapprocher du mille au prochain. Votre cible n’aura pas bougé.


Maintenant comme vous n’êtes pas archer, je ne vais pas vous faire un cours magistral sur la respiration, l’alignement et le relâchement pour atteindre votre cible. Par contre je peux vous donner les techniques qui vous permettent d’augmenter vos chances de toucher le mille quand vous posez un objectif. Ça vous dit ?



Comment atteindre ses objectifs ?


1 - Bien définir ses objectifs.


Pour bien atteindre son objectif, le premier truc est de bien le définir. Sauf que là on fait tous la même chose, c’est à dire tout ce qu’il ne faut pas faire. Quand en conférence je demande aux gens ce qu’ils veulent, j’obtiens souvent des réponses du type : “perdre du poids”, “gagner au loto”, “rencontrer la femme de ma vie” ou encore “ne plus avoir de stress.


Or si vous posez une demande inefficace, vous recevrez une réponse inefficace..…



Il faut donc apprendre à bien demander pour pouvoir recevoir. Et pour bien formuler un objectif j’utilise la méthode PVCP :


P : Demandez au Positif : Exprimez ce que vous voulez, non ce que vous ne voulez plus. Car la nature a horreur du vide. Si vous ne remplacez pas ce que vous voulez fuir par quelque chose de nouveau, chassez le naturel et il revient au galop. Apprenez à transformer les : “je veux perdre du poids en “je veux retrouver une silhouette athlétique.” ou les “je ne veux plus être stressé” en “je veux être calme et serein”.


V : Un résultat dépendant de VOUS uniquement : Car vous ne maîtriserez jamais ce qui arrivera de l’extérieur.


C : A la place de vouloir “gagner”, décidez de “Créer, Construire ou devenir”. Plutôt que de vouloir gagner ou prendre, qu’est ce que vous pouvez faire pour apporter de la valeur, faire une différence dans la vie des autres ? De cette manière vous prenez le pouvoir. Car la probabilité d’un jour gagner 100 000€ au loto est quasi nulle. Par contre devenir entrepreneur et créer une activité qui générera un jour 100 000€ de services pour les autres est bien plus réaliste.


P : Soyez extrêmement Précis : car si vous me demandez plus d’argent, je vous apporterai un centime et vous ne pourrez pas m’en vouloir. Posez des chiffres, des descriptions précises, des exemples détaillés. Et pour cela, rien de tel que l’exercice de la visualisation : Imaginez vous dans votre futur, et décrivez une scène très précise dans laquelle vous avez atteint votre objectif. Que voyez vous, qu’entendez vous, que dites vous, avec qui êtes vous ? Plus vous êtes précis, mieux vous voyez le rond jaune à viser sur la cible.



2 - Savoir pourquoi on veut s’en rapprocher


Rappelez vous, l’archer cherche le mille mais il sait qu’il va devoir galérer et s’entraîner encore et encore pour éventuellement un jour y arriver. Avec votre objectif c'est pareil : vous visez le mille et vous vous entraînez et travaillez encore et encore. E ça c'est difficile à tenir dans la durée.


C’est pour cela qu’il est très important pour vous d’avoir un objectif qui a du sens pour vous. Pour tenir même lorsque les temps seront durs. Pour s’en assurer, le mieux est de vous demander pourquoi vous allez faire tous ces efforts pour vous en approcher ? Qu’est ce qui est important pour vous dans la poursuite de cet objectif ? Pour qui est ce important de le faire ? Qu’allez vous gagner à faire tous ces efforts ? Qu’est ce que cela va vous coûter également. Car ne soyez pas dupes : tout changement nécessite des efforts. Alors autant savoir pourquoi on les fait.



Je vais vous partager un petit secret pour vous aider : Ce n’est pas l’atteinte de l’objectif qui vous rendra heureux. Atteindre un objectif n’a jamais rendu personne heureux.

Ce qui rend les gens heureux lorsqu'ils posent un objectif, ce sont les progrès et les efforts qu’ils réalisent pour y arriver.

Dans son discours de fin de carrière, Kobe Bryant explique parfaitement cela :

“ Ces moments où tu te lèves tôt et tu travailles dur, ces moments où tu restes jusque tard et tu travailles dur, ces moments où tu ne veux pas travailler, tu es juste trop fatigué et tu ne veux pas pousser mais tu le fais quand même, c’est finalement ça le rêve, c’est ça le rêve. Ce n’est pas la destination, c’est le voyage. Et si vous pouvez comprendre cela, alors ce que vous verrez se produire c’est que vous n’atteindrez pas vos rêves. Ils ne se réaliseront pas. Ce qu'il se passera c'est que vous réaliserez quelque chose d’encore plus grand que vos rêves.”

https://www.youtube.com/watch?v=k2Qpl1Q3OkA&t=244s


Alors n'oubliez pas de vous poser ces questions : pourquoi est-ce si important pour vous d’avancer dans cette direction ? Qu’avez vous à gagner de progresser ?



3 - Sans stratégie pas de résultat


“Cette année j’arrête de fumer”. M’a t’il dit. Sauf que s’il s’arrêtait là, je pouvais parier tout ce que je voulais qu’il n’y arriverai pas.


Pourquoi ?


- Parce qu’il a mal formulé son objectif en restant négatif et en ne précisant pas quand et où il redeviendrait non fumeur (la demande)

- Parce qu’il ne m’a pas dit pourquoi c’était si important pour lui de tout donner pour redevenir non-fumeur (le but)

- Et enfin parce qu’il n’avait pas réfléchi une seconde à COMMENT il allait le faire.


Sans stratégie, pas de résultat.



A chaque fois que vous posez un objectif, il vous faut impérativement poser une stratégie, un COMMENT vous allez faire. Attention je vous vois venir “mais si je ne sais pas comment faire à moyen et long terme ?”

Une stratégie ne veut pas dire un plan de A à Z gravé dans le marbre. Une stratégie ça peut être d’imaginer une à deux actions que vous allez faire régulièrement pour avancer, puis éventuellement les changer si elles ne sont pas efficaces.


Alors le plus simple c'est de commencer comme cela : quelles sont deux actions qui, si vous les répétez quotidiennement ou toutes les semaines pourront vous rapprocher de votre objectif ?


Car oui, même si nous sommes dans l’ère de l’instantané, les résultat n’échappent pas à une loi de la nature : la nature suit des cycles qui demandent du temps et vous ne pouvez pas vous en échapper.

Si vous plantez une graine dans le sol et revenez le lendemain en vous attendant à voir un arbre vous êtes mal barré. Non, dans la nature ça se passe comme ça :

- Vous plantez une graine au printemps

- Tout le printemps et l’été vous vous occupez du sol, vous éloignez les prédateurs, vous arrosez, vous donnez de l’engrais.

- C’est seulement à l’automne, si vous vous êtes occupé régulièrement de votre plante qu’elle va pouvoir donner des fruits. Et si je pousse la métaphore, il vous faudra plusieurs années de cycle pour récolter les premiers fruits sur un arbre, tout en risquant de le perdre.



Il en va de même pour vos objectifs : si vous n’agissez pas RÉGULIÈREMENT pour avancer vers vos objectifs, il ne se passera rien. Et pour y arriver, rien ne vaut le pouvoir des rituels (routines en anglais). Décidez que vous allouerez un temps fixe dédié chaque jour pour faire une action en faveur de votre objectif et tenez vous y. Soyez patient, laissez la graine pousser. Les premières semaines ce sera difficile, mais passé trois semaines vous éprouverez le plaisir d’y arriver.


4 - Savoir que l’on avance dans la bonne direction


Nous l’avons déjà vu tout à l’heure. Ce qui rend les gens heureux c’est le progrès. Encore faut-il progresser dans la bonne direction ! La seule façon de le savoir, c’est de mesurer sa progression.


Vous connaissez la différence entre le bon navigateur et le mauvais ?

- Le mauvais navigateur a un cap et corrige sa trajectoire une fois.

- Le bon navigateur a un cap et corrige sa trajectoire tout le temps.


Si vous voulez progresser, il vous faut corriger votre trajectoire le plus souvent possible. Et pour cela, vous devez analyser les résultats que vous obtenez. Lorsque j’accompagne des personnes à redevenir non-fumeur, je leur demande de tenir un carnet de cigarettes où elles notent absolument toutes les cigarettes qu’elles fument. Grâce à ce carnet elles peuvent voir non seulement leur progression, mais aussi réajuster leurs actions si la progression n’est pas au rendez-vous.



5 - Nourrir le désir d’avancer


J’habite au Pays basque et l’une de mes passions c’est le surf. Après 15 ans de pratique j’ai découvert quelque chose d‘incroyable : Plus je surfe, plus j’ai envie de surfer


Je vous assure c’est incroyable comme découverte, car nous ne l’appliquons quasiment jamais à nos objectifs. Nous y pensons une fois, éventuellement nous l’écrivons sur un bout de papier... Puis nous refermons le tiroir, vaquant à nos occupations quotidiennes.


Hors comment voulez vous mettre votre flèche dans le mille si vous ne regardez la cible qu’une seule fois au début de la compétition ? Il est nécessaire de prendre le temps de regarder régulièrement son objectif, de le ressentir, l’imaginer. Car sinon vous perdez l’envie.



La visualisation est un outil puissant pour y arriver. Vous pouvez voir comment faire dans cet article.


Et maintenant on agit


Vous avez toutes les clés pour vous assurer que vos bonnes résolutions de février 2020 seront tenues. Alors je vous donne un défi :


1 - Choisissez un objectif que vous souhaitez atteindre, formulé avec la règle PVCP


2 - Identifiez pourquoi il est important pour vous d’avancer vers cet objectif en vous posant les questions suivantes :

- Pourquoi est-ce important pour vous ? Qu’est ce qui, quand les temps seront dur, vous donnera la force et la volonté de continuer sur votre lancée ?

- Pour qui est-ce important ? Pour un proche, des amis, quelqu’un de disparu, ou même pour vous plus jeune ou vous dans le futur ?

- Comment je me sentirais d’avancer vers ce résultat ?


3 - Décidez d’une ou deux actions que vous mettre en place régulièrement, et décidez du moment de votre journée ou de votre semaine qui sera dédié à ces actions


4 - Identifiez des indicateurs de progrès qui vous permettent de savoir si vous êtes dans la bonne direction


5 - Choisissez un moment de votre journée où vous vous rappellerez l’objectif que vous visez.


6 - Marquez dans les commentaires ci-dessous l'objectif que vous avez choisi pour le partager avec les autres. De cette manière vous motiverez les autres lecteurs à avancer vers leur objectif.


7 - Partagez cet article, je suis certain qu'il peut-être utile à au moins deux personnes dans votre entourage. :-)


Je vous souhaite plein de bonheur sur le chemin qui mène à vos objectifs.



From Gratitude with love.


Jérémie COINON - Coach Libération éclair.




65 vues

©2019 Jérémie COINON. - tous droits réservés

  • Facebook - White Circle
  • Blanc Icône Instagram

Ahetze, France